24/03/2019
Ostréiculture. Des «huîtres espionnes» pour déjouer les voleurs

Mieux qu'un GPS Parfaitement étanche, la carte électronique disposée à l'intérieur du moule en plastique est composée « d'une antenne, d'un accéléromètre, d'un buzzer et d'un modulateur de fréquence », détaille Sylvain Dardenne, co-fondateur et directeur commercial chez Flex-Sense. Dégoupillé comme une grenade et lancé dans le parc à huîtres, cet objet connecté en sommeil parmi les autres mollusques bien vivants ne se réveille que s'il détecte un mouvement suspect. Une alerte est alors envoyée directement sur le téléphone ou l'ordinateur de l'ostréiculteur, qui peut commencer à « traquer » sa poche d'élevage et suivre son voyage pendant 175 heures.

Lire l'article